Le voyage de A

"François Rabelais, le poète, a dit sur son lit de mort : “Je pars en quête d’un Grand Peut-Être.” Voilà ma raison. Je ne veux pas attendre d’être mort pour partir en quête d’un Grand Peut-Être." - Miles Halter, Looking For Alaska.

"On n’a qu’une vie, Clark. C’est le devoir de chacun de la vivre aussi intensément que possible" - Will Traynor, Me Before You

"Il y a mieux à faire qu’être un passager de la vie" - Love Letters To The Dead.

Je sais que je ne cite pas de la grande littérature, mais cette littérature est grande pour moi car elle m’a petit à petit fait comprendre que je devais reprendre ma vie en main. Et c’est ce que je vais faire : Bienvenue dans mon aventure les gars !
(et je préfère prévenir, cela risque plus de tourner en comédie dramatique qu’autre chose)

Christmas Spirit

O Holy Night is on, mon chocolat chaud fait maison est posé sur ma table de nuit, malgré la chaleur j'ai mis une paire de grosses chaussettes de Noël. Tout est prêt pour écrire ce post dans les meilleurs conditions. Depuis mon arrivée en Australie je ne me suis jamais sentie "homesick", pas même lorsque mon chat est mort. Je m'en voulais d'être partie et de ne pas avoir été présente pour l'accompagner dans ses derniers moments, mais cela n'avait rien à voir avec ce que je ressens. Demain, nous serons le 01 décembre, et en Australie, c'est le premier de l'été. Bien que (...)

From Now On

Partir à l'autre bout du monde m'est bénéfique. Cela fait maintenant bientôt 4 mois que j'ai tout mis en pause pour partir vivre une aventure australienne et je n'aurais pas pu faire mieux pour enfin me décider qu'il était temps de me prendre en main. Depuis presque 4 mois, je voyage seule, je fais ce dont j'ai envie, quand j'en ai envie. Je fais tout pour me rendre heureuse et c'est la première fois que cela m'arrive. Dans mon quotidien, je suis une personne qui ne sait pas dire "non". J'aime énormément mes amis, mais j'ai toujours été la personne qui faisait tout pour que (...)

"You no longer run my world"

Ah, harcèlement scolaire, qu'est ce que tu m'as détruit. Je vous ai introduit au sujet hier, alors je vous épargne une attente longue et douloureuse et je vais vous raconter comment je suis devenue, ou plutôt comment on m'a amené à être la personne brisée que je suis aujourd'hui. Tout à commencé lorsque j'avais 4 ans. C'est dur n'est-ce pas ? Il y avait ce garçon, M, qui était le "rigolo" de service. Ronde, timide, j'étais la cible parfaite. Alors ça a commencé par des paroles d'enfants de 4 ans : "grosse patate pourrie", "grosse vache". Il amusait la galerie et mes (...)

What is love ?

Avant mon départ pour l'Australie, bien avant mon départ, j'ai un premier rencard avec un garçon. C'était d'ailleurs mon tout premier rencard tout court. N'étant pas la personne qui a le plus de confiance en soi sur Terre, souffrant d'anxiété suite à un harcèlement scolaire très poussé, je ne me suis jamais vraiment attardée sur les relations pour plusieurs raisons : 1. Parce que qui voudrait de moi ? Je n'infligerai jamais cette torture à quelqu'un. 2. Le fait de partager mes sentiments, mes pensées, des moments intimes avec un garçon, le sexe masculin m'ayant tant (...)

Farewell my friend

En tant que voyageuse, on va et vient. J'ai quitté mon chez moi il y a 3 mois maintenant pour vivre mon aventure australienne. Quand je repense au jour de mon départ, je ne me souviens même pas avoir fait de véritables au revoir à ma famille ou à mes animaux.. J'étais bien trop excitée l'idée que la conquête d'un pays à l'autre bout du monde m'attendait. Je suppose que comme tous les voyageurs, backpacker, j'ai réfléchi de manière égoïste. Je m'imaginais sans doute que la vie de mes proches allait se mettre en pause pendant 6 mois, et que tout se ré-enclencherai à mon (...)