Le voyage de A

Bilan

Sur le plan professionnel et personnel, cette semaine s’est assez bien passée.
Vendredi, j’ai intégré la structure pour laquelle je vais travailler. J’étais assez anxieuse, d’une part que le personnel ne m’accepte pas, d’autre part de ne pas supporter les lourds handicaps dont souffrent les enfants.
Finalement, tout s’est bien passé. A peine rentrée, le personnel m’a accueilli tout souriant, je faisais déjà partie de l’équipe avant même qu’ils ne connaissent mon prénom. Et à ma grande surprise, je n’ai pas été aussi sensible que je ne le pensais.
le vendredi, je ne travaille que le matin, et pour mon premier jour, j’ai fait le tour de l’établissement et j’étais avec les kinésithérapeutes, les ergothérapeutes et l’orthophoniste quand ils prenaient des enfants en séance afin de faire connaissance personnellement avec l’enfant, et aussi de me familiariser avec leur handicap, leur attitude, et leur appareillage (pour les handicaps moteurs). Bien évidemment, en 3h, je n’ai pas eu le temps de voir beaucoup d’enfants mais j’ai déjà beaucoup appris.

J’ai ensuite rencontré l’institutrice avec qui je vais travailler et je l’ai aider à faire ses étiquettes. Elle m’a expliqué qu’il y avait eu un changement de situation de la classe et qu’ils accueillaient 4 enfants, plus jeunes que d’habitude, avec des handicaps très lourd (ils ne connaissent pas le langage : ils ne nous comprennent pas et ne s’expriment pas). Elle m’a donc dit que je l’aiderais avec ces enfants (ce qui était prévu puisque je suis là pour AIDER l’institutrice), mais que j’enseignerais aux deux autres enfants (que j’ai déjà rencontré, il souffrent "seulement" d’handicap moteur et sont donc plus "faciles"). Moi ? Enseigner ? Entièrement ?
J’avoue que je suis ultra stressée et que j’appréhende un peu la journée de demain.
JE NE SAIS ABSOLUMENT PAS COMMENT JE VAIS M’Y PRENDRE.

Sur le plan de mon régime, nous sommes dimanche, donc fin de semaine, donc jour de la pesée et du bilan.
Je ne suis pas fière de moi. J’avais très bien commencé la semaine. Puisque je ne travaillais pas lundi et que le reste de la semaine était overbooké, j’ai fais une bonne séance de sport, mais c’était la seule de la semaine. Le soir, j’avais bien trop mal à la tête pour suivre ma "workout routine" et faire les quelques exercices quotidiens, il faut que je travaille sur ça et que je trouve un bon rythme.

Puis, comme je l’ai dit, ma tante a débarqué. Alors bien évidemment, niveau alimentaire, ce n’était pas trop trop ça.
Vendredi soir, nous avons mangé une frite, puisque bien évidemment, comme elle habite dans le sud, c’était sa seule occasion de manger "une bonne frite du Nord". J’ai essayé de me rationner et c’était à moitié un succès.
Samedi midi, nous sommes allés mangé à la Pizzeria, j’ai pris le buffet d’entrée afin d’avoir mon apport de légumes. Quant à la pizza, j’en sais choisi une où il y avait le strict minimum en fromage histoire de limiter les dégâts et j’ai pris un dessert tout simple histoire d’éviter les cookies, les grosses glaces et autres.
Pour le samedi soir, ma tante avait acheté un gros gâteau. Je n’en ai pris qu’une petite part.
Forcément, ce matin, en montant sur la balance, j’avais peur. Peur de vivre ma première déception depuis le début de cette aventure.

Résultat : 112,8 kg, soit 700g de moins que la semaine dernière.
J’ai soufflé de soulagement. Je suis tellement rassurée et je suis encore plus motivé pour rattraper tous ces écarts la semaine prochaine. Je veux me donner à fond, histoire de m’approcher le plus possible des 5 kg perdus pour mon premier objectif. Pour atteindre cette objectif, il me faut perdre 1,2 kg d’ici le 21 septembre, ce qui est plus que réalisable.

Let’s do it !