Le voyage de A

Début de semaine

Pour être honnête, j’avais la flemme d’aller travailler aujourd’hui. J’aurais bien aimé passer une journée de plus dans mon lit, sous les couettes, à regarder Freaks And Geeks.
Malheureusement, je n’avais pas le choix. Alors je me suis levée avant que mon réveil ne sonne, parce que si j’attendais les quelques minutes qu’il me restait, je n’aurais pas pu me lever.
Aujourd’hui était mon deuxième jour au sein de la structure et j’étais très angoissée : J’allais devoir enseigner aujourd’hui. Oh mon dieu mais comment on fait ? Je suis déjà incapable d’enseigner à des enfants ordinaires, alors à des enfants porteurs d’handicap, n’en parlons pas !

Et bien ma journée s’est merveilleusement bien passée. L’enseignante est avec moi, elle me guide. Elle s’occuper des 4 plus petits et je prends les 2 plus grands (Dieu merci ils savent communiquer, ça m’enlève une épine du pied. Par contre, pour les 4 autres c’est une autre histoire).
Alors je suis allée avec les grand, et l’on a rempli le tableau des prénoms, afin de voir s’ils savent lire les différentes écritures (majuscule, attaché, script), reconnaître les lettres. Je ne savais pas comment m’y prendre, j’ai fait ce qu’il me semblait bien, J’essayais d’expliquer au mieux. Et D, l’enseignante, m’a dit
" C’est parfait, je n’ai rien à redire. Tu expliques très bien." J’étais fière de moi.

Après ma pause, les enfants étaient à la sieste et D prenait sa pause. J’étais donc seule dans la salle de classe à préparer les activités de l’après midi. Qu’est ce que je me sentais bien assis sur cette chaise miniature destinée aux 3-7 ans, a découpé mes formes au dessus de cette table définitivement trop basse.
Le temps est passé tellement vite. Je me sens bien là bas.

Je suis tellement dégoûtée d’être en formation demain, parce que du coup, je n’irais pas travailler là bas de la journée.

Mais d’un autre côté, je vais passer la journée avec A. On pose les "pour" et "contre" comme on peut..