Le voyage de A

Mais qu'ai-je fais ?

Cette journée commençait plutôt bien. Je me suis levée et je n’ai pas pu résister à l’appel de la balance vu le repas d’hier. Mais grande surprise : j’ai encore maigris !
Voici donc mon bilan de cette semaine : Je pèse 114,4 kg, j’ai donc perdu 2,1 kg depuis lundi.
A cette vue, j’étais plus motivée que jamais. J’ai donc joué à just dance pendant une demie heure (oh oui, quand on se donne à fond, Just Dance ça défoule bien)

J’ai même résisté aux muffins que ma soeur a acheté pour goûter (énorme victoire !)

Mais à ce moment précis où j’écris, toute cette bonne humeur s’est effondrée. Je viens encore de me prendre la tête avec mon père.
J’ai acheté ma voiture en mai, dans un garage, rempli de professionnels qui m’ont donné un dossier en béton pour me montrer que ma voiture c’était du sérieux. Seulement voilà, après à peine deux semaines je suis tombée en panne sur l’autoroute en rentrant du boulot et depuis, les soucis se sont enchainés. Nous avons appris la semaine dernière que mon véhicule était un véhicule trafiqué qui ne devrait même pas être en circulation. Depuis des mois, mon père me persécute sur le choix de ma voiture. Pourtant il était là le jour où je l’ai acheté, et il la considéré comme une "parfaite petite occasion"; Mais dés la première panne. Boum, c’était ma faute, j’aurais dû choisir la 206 vu dans un autre garage.. Ca fait 3 mois que j’ai ce discours, que c’est ma faute. Ce soir, je parlais de mes projets de nouvelle voiture dés que j’aurais le remboursement de la mienne, des modèles que j’ai vu, du protocole que je ferais avant d’acheter une voiture afin d’être sûre qu’elle soit fiable. Et là, c’est reparti pour tout le blabla :
"- tu sais, mettre 4500 euros dans une voiture c’est pas vraiment nécessaire, regarde la Peugeot 206 elle était à 3300 euros
- Papa je t’ai déjà dit que ce n’est pas la peine. Je déteste les 206 je ne vais pas m’acheter une voiture par dépit.
- Non mais je parle pas forcément de la 206 (il a monté le ton, il monte le ton très facilement, surtout envers moi.) Regarde ta mère a acheter une Twingo y a des années à 3500
- Mais papa c’était une Twingo de 97. Tu me connais, je vais partir en voyage avec ma voiture il me faut un truc bien ! A 4500 y a des belles Chevrolets, des belles Ford.. Y a des bon modèles quoi !
- Ouais mais t’as plus de chances de rencontrer des soucis sur les voitures récentes (blablabla comme quoi les nouvelles voitures seraient moins fiables), regarde ton Opel corsa !
- Mais papa ce n’est pas Opel qui pose problème, regarde L a une Opel corsa depuis 2 ans et aucuns soucis, ON S’EST FAIT ARNAQUE PAR LE GARAGE MA VOITURE EST FAITE AVEC DES PIECES MINABLE NORMAL QU’ELLE TOMBE TOUT LE TEMPS EN PANNE.
- Ouais mais MOI j’ai de l’expérience de les voitures et je te dis que mettre autant de budget ne sert à rien !
- Dis le mec avec une voiture à 14000 balles. Donc en gros, quoi que j’achète, ça sera de la merde alors tu choisiras ma voiture.
- Non mais je dis pas ça je dis juste qu’avec mon AX j’avais eu aucun soucis.
- Mais papa je vais pas prendre une AX t’as pas vu l’âge que ça a ? J’ai un bon budget, je vais trouver une voiture fiable
- (re blablabla comme quoi de toute façon tout ce que je choisirais c’est de la merde)
- Ok. Bah autant pas m’acheter de voitures dans ces cas là si y en a aucune de fiable.
- Non mais vous les jeunes vous voulez tout ( et un énième blablabla à propos de mes erreurs, et comme quoi n’importe quelle voiture que je choisirais ça sera de la merde).

Alors j’ai claqué la porte et je suis montée dans ma chambre. Sauf que j’avais laissé mon portable en bas et ça m’embêtait, même mon chargeur d’ordinateur était en bas alors j’étais bien si je restais toute seule dans ma chambre, plantée comme un pot de fleur. Et puis pour être honnête j’étais en train de me préparer un sandwich en bas, et mon ventre gargouillait. Par chance il a dû partir conduire ma soeur à une soirée, mais c’était juste à côté de chez moi, donc le temps était compté. Je suis descendue, j’ai récupéré mon portable, mon chargeur, une bouteille d’eau et mon bout de pain (bon je fais un peu pitié d’ailleurs, je suis en ce moment entrain de manger mon petit bout baguette, nature, avec de l’eau, le repas du pauvre quoi). Ma mère est sortie de la salle de bain :

- Tu aurais dû le laisser parler tout seul et ne pas réagir
- Ah parce que maintenant c’est de ma faute ?
- Je n’ai pas dit ça, mais tu sais comment est ton père, regarde moi, je ne dis plus rien.
- Et bien c’est malheureux de vivre emprisonné comme ça.

Je n’ai pas attendu sa réponse et je suis montée. Depuis que l’on a appris la maladie de ma soeur il y a maintenant 2 ans, mon père m’en veut beaucoup. Mais que lui ai-je fais ? Je ne sais pas si c’est parce que je suis en bonne santé, je ne sais pas si c’est parce qu’il a besoin de se sentir proche de ma soeur, mais je me sens persécutée. Cela fait deux ans que je n’ai pas fêté un anniversaire normalement, il a toujours trouvé le moyen de me faire pleins de reproche et de démarrer une crise familiale juste ce jour là (comme s’il n’y avait pas 364 autres jours dans l’année pour ça. Il a enchainé les dépressions, il a de nouveau sombrer dans l’alcool (et même s’il le nie, on pense qu’il a recommencé à boire), et il a toujours raison. C’est pour ça que ma mère se tait. Pour ne pas faire d’histoire, parce qu’il ne supportera pas qu’on lui réponde et tout de suite, le ton montera, parce que c’est lui ou rien. Mais je suis désolée, je ne vais pas laisser faire. Je ne vais pas le laisser dire et baisser la tête en attendant qu’il change de sujet. Il faut qu’on lui dise les choses et j’espère que ma mère osera lui faire face un jour, parce qu’elle sera malheureuse quand ma soeur et moi quitterons la maison et qu’elle sera seule avec lui.

Sur ce je te laisse journal, j’ai mon bout de pain qui m’attend, et j’ai terriblement faim.

Update : Il est actuellement 00:20, je viens de recevoir un message de ma soeur. Jamais je n’aurais cru que l’on se serait dit ces mots. Depuis petite, nous sommes loin d’être proche. Nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde, nous sommes le blanc et le noir, le jour et la nuit. Alors chaque fois que l’on se parlait, ça finissait en dispute. Mais cela fait quelques mois que je sens notre relation changer. Je ne sais pas si c’est parce que l’on a passé plus de temps rien que toutes les deux dû au fait que je la conduisais et la récupérer du travail etc. Je pense que ça a à voir avec sa maladie. Quand elle a été hospitalisée, et qu’elle était seule là-bas, elle a commencé à se rapprocher de moi. Elle m’envoyait beaucoup de textos, et honnêtement, j’avais pitié d’elle. Elle souffrait beaucoup et elle était seule, alors je lui envoyé des choses marrantes que je voyais sur Twitter ou Insta, on discutait des séries que l’on regardait en commun. Enfin bon, voici le message qu’elle m’a envoyé :

" Bref, prends toi pas la tête et même si on est pas toujours d’accord et qu’on a pas toujours été super proche en grandissant on s’est un peu rapproché et si tu veux parler moi je suis là et j’dirais jamais rien aux parents. Même quand papa me parlait de toi et ta voiture quand on été à Paris je te défendais parce que je sais que tu prends tout à coeur et bref voilà. Je t’aime soeurette <3"

J’ai pleuré.