Le voyage de A http://asjourney.journalintime.com/ "François Rabelais, le poète, a dit sur son lit de mort: “Je pars en quête d’un Grand Peut-Être.” Voilà ma raison. Je ne veux pas attendre d’être mort pour partir en quête d’un Grand Peut-Être." - Miles Halter, Looking For Alaska. "On n’a qu’une vie, Clark. C’est le devoir de chacun de la vivre aussi intensément que possible" - Will Traynor, Me Before You "Il y a mieux à faire qu'être un passager de la vie" - Love Letters To The Dead. Je sais que je ne cite pas de la grande littérature, mais cette littérature est grande pour moi car elle m'a petit à petit fait comprendre que je devais reprendre ma vie en main. Et c'est ce que je vais faire : Bienvenue dans mon aventure les gars ! (et je préfère prévenir, cela risque plus de tourner en comédie dramatique qu'autre chose) fr 2018-04-03T18:43:09+02:00 http://asjourney.journalintime.com/Objectif-Australia Objectif Australia Nouveau mois, nouveau départ, maintenant c'est chance de mettre mon plan à exécution. J'ai donc 4 mois pour perdre un maximum de poids. Premier objectif : -5 kg pour le mois d'avril. Il faut que je m'y mette à fond. J'ai commencé un stage dans une crèche, c'est physique, presque pas de temps pour manger donc niveau repas du midi il faut que je fasse simple et essentiel. Ça va me permettre de faire un travail sur les quantités et donc contrôler ce que je mange ! Il faut que je reprenne l'activité physique. J'ai la chance de finir 3 jours sur 5 à 15h30, cela me permettra de me Nouveau mois, nouveau départ, maintenant c’est chance de mettre mon plan à exécution. J’ai donc 4 mois pour perdre un maximum de poids.

Premier objectif : -5 kg pour le mois d’avril.

Il faut que je m’y mette à fond. J’ai commencé un stage dans une crèche, c’est physique, presque pas de temps pour manger donc niveau repas du midi il faut que je fasse simple et essentiel. Ça va me permettre de faire un travail sur les quantités et donc contrôler ce que je mange !

Il faut que je reprenne l’activité physique. J’ai la chance de finir 3 jours sur 5 à 15h30, cela me permettra de me garder un peu de temps "sport" en rentrant à la maison.

Il faut que je me motive, que je me donne à fond ! C’est mon expérience en Australie qui se joue ! Pour la vivre pleinement, il faut que je sois la personne que j’ai toujours voulu être. Il faut que j’arrête de me trouver des excuses une bonne fois pour toute !

]]>
2018-04-03T18:43:09+02:00
http://asjourney.journalintime.com/3le1-Nouveau-depart Nouveau départ J'ai abandonné ce journal au moment où j'en avais le plus besoin. La situation entre mes parents s'est détériorée. Mon père s'est mis à rentrer de plus en plus tard, et de plus en plus ivre. L'alcool est un gros problème, mais il refuse de se l'avouer. Il s'est mis à changer brusquement, à devenir violent avec les animaux. On ne touche pas à mes animaux, alors forcément, j'allais au conflit et ça ne lui plaisait pas. La situation était insupportable. Un soir au mois de janvier, mes parents étaient occupés à se détester, ça partait de plus en plus loin. Alors je suis J’ai abandonné ce journal au moment où j’en avais le plus besoin.

La situation entre mes parents s’est détériorée. Mon père s’est mis à rentrer de plus en plus tard, et de plus en plus ivre. L’alcool est un gros problème, mais il refuse de se l’avouer. Il s’est mis à changer brusquement, à devenir violent avec les animaux. On ne touche pas à mes animaux, alors forcément, j’allais au conflit et ça ne lui plaisait pas. La situation était insupportable.

Un soir au mois de janvier, mes parents étaient occupés à se détester, ça partait de plus en plus loin. Alors je suis descendue de ma chambre, j’ai pris mes clés de voiture et mon manteau et je suis sortie. Je ne savais pas où aller. J’ai pris mon téléphone, et je me suis rendue compte que je n’avais personne à appeler. Pourtant j’ai des amis, des très bons amis. Mais j’ai encore et toujours ce bloquage, cette partie de moi qui me dit "Mais qu’est ce que tu crois A. ? Tu es toute seule dans cette situation et tu es la seule a pouvoir t’en tirer. Ne ramène pas tes soucis chez les autres." Il faisait très froid cette nuit là, et mes parents ne se sont rendus compte de mon absence que le lendemain.

J’ai dormi 4 fois dans ma voiture. Je préférais être congelée plutôt que d’être chez moi, c’est dire. Je discutais beaucoup avec ma mère, nous sommes proches, mais avec cette histoire, nous le sommes devenues encore plus. Elle voulait divorcer, mais mon père refusait. Puis il a décidé de partir dans le sud chez une de ses soeurs. Nous avons passé un week end bien sympathique ma mère, ma soeur et moi.
Mais il est revenu le lundi. Le lundi midi ma mère l’a donc revu et lui a parlé du divorce. Mon père l’a suivi jusqu’à son travail lorsqu’elle y est retournée et a continué à lui reprocher toute sorte de choses absurdes. Ma mère est rentrée dans le bâtiment et mon père est allé chercher la bagarre auprès d’employés qui regardaient dans leur direction, pour s’assurer que tout allait bien pour ma mère.
Nous l’avons appris le soir quand il est rentré dans la nuit, complètement ivre. Je ne l’avais jamais vu comme ça, c’est comme si un démon était entré en lui. Il avait l’air possédé.
Il s’est mis a insinué que ma mère se faisait passer pour une femme battue à son travail et qu’elle avait fait appel à ces gars pour aller le tabasser (alors qu’il est le seul à avoir déclenché la "bagarre"). Il était tellement violent et agressif, ma mère a voulu appeler la police, parce que la réponse de mon père était "n’importe quoi je suis pas ivre !" (comme d’habitude), mais elle n’a pas voulu aller jusque là, alors elle est sorti chercher le voisin, pour que quelqu’un de l’extérieur atteste de son état (parce qu’autrement, mon père nous dit qu’il n’a pas bu, comme il se fait passer pour le mari et père parfait dés qu’on se plaint ou dit que quelque chose ne va pas avec lui, personne ne nous croit et l’on se fait passer pour des folles.) Lorsque ma mère se dirigeait vers la porte d’entrée, mon père lui a couru après tellement violemment, j’ai cru qu’il allait la frapper. Alors je me suis interposée.
Il est revenu vers moi et voici ce qu’il a dit, mots pour mots :

"A. ne te mêle pas de ça ! Tu n’as aucun mots à dire dans cette maison. Tu es mentalement instable et dés demain je me renseigne pour t’enfermer dans un hôpital psychiatrique. On ne peut pas discuter avec toi, tu es trop instable."

Pourquoi pense-t-il ça ? Parce que monsieur a tellement de fierté qu’il est obligé de retourner ma chambre pour trouver un journal intime, et le lire entièrement jusqu’à ce qu’il lise toutes les parties le concernant. J’avais un journal il y a deux ans, caché moyennement bien, je croyais au respect et à ses "je ne ferais jamais ça !" lorsque l’on voyait des parents fouiller la chambre de leurs enfants. Un soir, ma mère est venu me chercher à la fac et m’a dit " je préfère te prévenir : ton père a lu ton journal et apparement, ce que tu écris dedans, c’est pas cool". Douche froide, première barrière mise avec moi père.

J’ai donc décidé d’ouvrir un journal ici. Impossible qu’il le trouve, l’informatique c’est bien, mais pour le long terme, pour des mémos de tous les jours, je préfère mon bon vieux journal. J’ai donc acheté un petit agenda, tout ce qu’il a de bien banal, que j’ai caché tellement bien que je m’en suis surprise moi-même. En janvier, nous avons eu le premier "drame familiale", celui qui a tout déclenché. J’ai explosé parce qu’il avait frappé le chat. Il s’est emporté et est allé vraiment loin, sauf que timing parfait : nous avions réservé le restaurant et le cinéma. J’avais pris ma voiture et étais partie, mais j’ai été obligée d’aller au restaurant, ils me suivaient derrière et ne me lâchaient pas. Ma mère et ma soeur avaient une séance à deux, mon père et moi une ensemble, l’horreur. Il se lève, dit qu’il va au toilette, et ne revient plus. Il a payé notre repas et est parti sans rien dire, soulagement.
En rentrant, je sens que quelque chose à changer dans ma chambre, il y a quelque chose qui me dérange. Plusieurs affaires n’étaient pas à leur place exact et j’ai compris. Je suis allée voir mon journal, il était intact, mais je n’étais pas soulagée.

Mon frère est venu manger le lendemain, comme tous les dimanches. Je suis revenue de mon parking nocturne et je les ai vu parler devant la maison. Leur conversation a duré 45 minutes. Mon frère m’a avoué presque 1 mois après que mon père lui avait dit qu’il avait lu mon journal et qu’il ne comprenait pas que sa fille puisse penser des choses pareilles à son sujet. Deuxième douche froide, construction d’un mur entre nous.

Ma mère a discuté avec, lui a laissé une dernière chance en lui disant "écoute, demain j’ai un rendez vous avec un avocat, je l’annule si tu admets que tu as un problème, que tu consulte un psychiatre et que tu arrêtes l’alcool une bonne fois pour toute.", il a répondu "je n’ai aucun problème."

Maintenant, ils sont en procédure de divorce. C’est un soulagement, ma mère sera tellement plus heureuse. Mais j’ai mal au coeur.. Mal au coeur parce que mon père m’a parlé après qu’ils aient officialisé le fait qu’ils allaient divorcer en disant que "c’était mieux pour lui, parce qu’il portait un masque depuis 30 ans, qu’il s’était découvert de nouveaux objectifs dont le principal : faire un marathon. Qu’il avait eu 50 ans et qu’il avait retiré son masque pour enfin mener la vie qu’il voulait".
Traduction -> Je fais ma crise la cinquantaine. Il y a 30 ans, ton frère est né, vous étiez des accidents et vous ne valez pas grand chose à mes yeux, pas plus que mon marathon en tout cas, du coup, comme je suis quand même votre père, ça serait inadmissible de votre part que vous coupiez les ponts, je reviendrais donc vers vous quand je serais seul et triste. Merci d’être là, famille jetable.

Ma mère et lui ont décidé de rester amis. Enfin, je ne sais pas s’ils seront vraiment en contact, mais en tout cas ils ne se quittent pas en mauvais terme et le divorce ne sera pas compliqué.

Avec tout ça, j’ai donc mis de côté mes objectifs et ma motivation est retombée au plus bas. Mes crises de boulimie se sont de nouveaux montrés et je ré-apprends à les gérer doucement.
Avril commence la semaine prochaine, c’est un nouveau mois, et j’en profiterais pour me reprendre en main. Ma motivation est mon départ pour l’Australie de cet été. Avec tous ces drames, je me suis rendue compte que je m’empêchais d’évoluer en tant que personne, et vivre mes propres expériences. Mes objectifs 2018, que j’étais super fière d’avoir organisé, sont tombés aux oubliettes et je le regrette. Mais j’ai décidé qu’il fallait que je vive et pour ça, quoi de mieux que de réaliser mon plus grand rêve d’enfance ? Je vais donc partir en tant que Fille Au Pair en Australie, pour 6 mois ! Enfin, 6 mois à travailler dans la famille et je compte rester deux semaines supplémentaires pour explorer le pays et voyager. Je suis en contact avec plein de famille d’accueils. J’ai hâte de trouver la mienne, de tout confirmer et de préparer mon voyage. Mais pour que je vive cette expérience au mieux, il faut que je parte sereine et confiante. Que tous mes soucis de confiance en moi se résorbe, que je perde un maximum de poids avant d’y aller. Tout cela me permettra de vivre une expérience inoubliable.
Alors c’est parti pour l’objectif Australia !! !

Objectif : j’ai jusque août pour perdre le plus possible.
Si j’atteins les 15 kilos perdus, je me ferais un tatouage qui me tient beaucoup à coeur, et ça tomberait pile en fin de procédure de divorce de mes parents ce qui sera parfait avec le tatouage qui sera fait.

]]>
2018-03-28T23:32:57+02:00
http://asjourney.journalintime.com/Happy-New-Year Happy New Year ! Bilan 2017 : 5 kgs perdus 2018 va être mon année. Il est temps que j'apprenne enfin à vivre. Le travail sur moi-même sera énorme, mais il faut que je prenne enfin confiance en moi et que j'apprenne à ignorer le regard des autres. En parallèle, il faut que je continue ma perte de poids, que je reprenne de bonnes habitudes alimentaires, un bon planning de sport. À vrai dire, le fait d'avoir passé le réveillon du nouvel an toute seule à regarder les 3 Bridget Jones m'a énormément motivé. Cette année je vais m'engage à perdre 25 kg, à reprendre confiance en moi, à sortir Bilan 2017 :
5 kgs perdus

2018 va être mon année. Il est temps que j’apprenne enfin à vivre. Le travail sur moi-même sera énorme, mais il faut que je prenne enfin confiance en moi et que j’apprenne à ignorer le regard des autres.
En parallèle, il faut que je continue ma perte de poids, que je reprenne de bonnes habitudes alimentaires, un bon planning de sport.

À vrai dire, le fait d’avoir passé le réveillon du nouvel an toute seule à regarder les 3 Bridget Jones m’a énormément motivé.

Cette année je vais m’engage à perdre 25 kg, à reprendre confiance en moi, à sortir plus, à moins refuser les invitations à des soirées ou sorties parce que j’ai peur du regard que les autres auront sur moi, à explorer le monde, aller visiter les villes voisines au lieu de rester dans le canapé lorsque je n’ai rien à faire. Tout simplement de vivre ma vie.

À 2018.

]]>
2018-01-02T17:42:45+01:00
http://asjourney.journalintime.com/Mais-que-vont-ils-devenir Mais que vont-ils devenir ? Me voilà rentrée du cinéma.. Une petite sortie en famille, on rigole, on parle. Mais je sais au fond de moi que tout cela n'est qu'une façade. On rentre à la maison avec la nourriture chinoise et chassez le naturel il revient au galop... Nous voilà donc à table, ma soeur et moi dans notre coin, mon père qui se sert sans même prendre la peine d'écouter ce que ma mère aimerait goûter, le ton sec et moqueur de mon père. On fait comme si de rien n'était. Nous voilà à la fin du repas, mon père se lève et lave SES couverts, comme à son habitue, égoïste comme il est, il ne Me voilà rentrée du cinéma.. Une petite sortie en famille, on rigole, on parle. Mais je sais au fond de moi que tout cela n’est qu’une façade. On rentre à la maison avec la nourriture chinoise et chassez le naturel il revient au galop…
Nous voilà donc à table, ma soeur et moi dans notre coin, mon père qui se sert sans même prendre la peine d’écouter ce que ma mère aimerait goûter, le ton sec et moqueur de mon père. On fait comme si de rien n’était.

Nous voilà à la fin du repas, mon père se lève et lave SES couverts, comme à son habitue, égoïste comme il est, il ne prend pas la peine de voir quoi d’autres est à laver. Ma mère, épuisée, lui reproche, sa réponse "ce ne sont pas mes verres !". Abasourdie ma mère lui répond "Bah putain ! Si je ne lavais que mes affaires la maison serait dans un piteux état !" s’en suit les accusations de mon père qui lui reproche de gâcher l’ambiance, puis silence radio. Nous avons appris avec le temps qu’il fallait donner raison à mon père et s’écraser pour ne pas partir à la crise.

Alors j’interviens, une fois de plus, je fais remarquer gentiment que chaque dimanche se termine de cette façon et réponse de mon père "Ce n’est pas moi qui ait commencé !".

Puéril n’est-ce pas ? C’est la réponse que mes gamins de 5 ans me sortent en classe quand je leur demande d’arrêter leurs bêtises. Le fait est que depuis toujours, je n’ai pas le bon rôle de ma famille. Je suis leur maman, je veille sur chacun, je suis le médiateur, je suis la personne qui soutient tout le monde et qui essaie de tous nous réunir quand tout tombe dans le chaos. Si je n’étais pas là, je ne sais pas ce que ma famille serait, mais ça ne serait pas jolie.

J’ai tellement pitié pour ma mère, elle se retrouve prisonnière dans un mariage qui la rend malheureuse plus qu’autre chose et je n’ai absolument aucune idée de ce qu’ils deviendront une fois que je serais partie…

]]>
2017-11-12T21:53:04+01:00
http://asjourney.journalintime.com/Garder-en-tete-mes-objectifs Garder en tête mes objectifs J'ai honte de moi. Cette semaine a été une catastrophe. J'ai replongé dans mes crises. En sortant du boulot, je n'allais pas bien moralement, tout simplement parce que rien ne va entre mes parents. Mon père est de plus en plus absent, il a oublié mon anniversaire et je pense que la seule raison pour laquelle il m'a finalement envoyé un message est parce que Facebook le lui a rappelé. Ma mère m'a dit que d'ailleurs, ce jour là (j'étais partie en Angleterre), il est rentré complètement bourré à la maison. Elle lui a dit que la seule chose qui l'empêchait de divorcer était nous, J’ai honte de moi.
Cette semaine a été une catastrophe. J’ai replongé dans mes crises. En sortant du boulot, je n’allais pas bien moralement, tout simplement parce que rien ne va entre mes parents. Mon père est de plus en plus absent, il a oublié mon anniversaire et je pense que la seule raison pour laquelle il m’a finalement envoyé un message est parce que Facebook le lui a rappelé. Ma mère m’a dit que d’ailleurs, ce jour là (j’étais partie en Angleterre), il est rentré complètement bourré à la maison. Elle lui a dit que la seule chose qui l’empêchait de divorcer était nous, et le fait que financièrement, la situation était loin d’être stable alors divorcer empirerait tout, pour eux deux.
Je sais que c’est vrai, et je sais que mon père est loin d’être le mari idéal, et le père idéal depuis quelques temps.

Je me rends compte maintenant que tout était illusion, il n’a jamais vraiment arrêté l’alcool. Et puis cela fait maintenant 3 ans que mon anniversaire passe à la trappe. Les deux dernières années, c’était parti en crise familiale et cette année, ça a tout simplement été qu’un petit message envoyé grâce à une notification.
J’ai été plus déçue que je pensais l’être, quand j’ai discuté de ça avec ma mère hier, je me suis surprise à sentir cette boule dans la gorge qui me dit "ma grande, c’est le moment de faire taire tes émotions immédiatement où tu seras un torrent dans les 2 prochaines minutes". Je pensais pourtant être plus forte que ça, je pensais être indifférente maintenant à ces situations, mais je pense que d’un côté j’espérais un petit geste pour mes 20 ans.. 20 ans, c’est quand même quelque chose dans la vie, c’est un cap, je pense que je m’attendais au moins à un message spontané de la part de celui qui m’a donné la vie, mais je pense qu’une fois de plus, mes espoirs ont dépassé la réalité.

Alors cette semaine, je me suis réfugiée dans la nourriture, je me suis empiffrée, puis j’allais me faire vomir, et ainsi de suite.
La personne que j’ai vu dans la glace ce soir n’est plus celle que je veux être. Mais le fait est que je n’ai plus aucunes nouvelles de M. Elle m’a envoyé un message assez inquiétant et n’a jamais répondu à mes mails. Encore une fois, me voilà abandonné.

C’est en écrivant tout cela que je comprends d’où peut venir mon scepticisme sur l’amour et l’engagement. Tout au long de ma vie j’ai été moquée, insultée, abandonnée, laissée, et ce, même par ma propre famille.

Mais c’est fini, il faut que je commence à vivre pour moi, et que j’arrête de me pré-occuper des autres. J’ai toujours vécu pour ma famille. Depuis mon plus jeune âge, je pensais que c’était à moi de tenir tout le monde unis, avec les problèmes d’argent de mon grand frère, la maladie et diverses crises de rebellions de ma soeur, mes parents pas si amoureux que ça avec un père très fier de lui, assez égoïste, enchainant dépression sur dépression en se réfugiant dans l’alcool et une mère à bout qui voit son monde partir en fumé, j’étais la seule personne d’essayer de rassembler tout le monde. J’ai toujours eu cette charge sur mes épaules. Avec le temps, j’ai fait taire mes émotions et je deviens un véritable mur quand je sors de mon cocon. Je m’en rends compte maintenant. Je viens de me rendre compte que je n’ai jamais pleuré en dehors de ma chambre, en regardant des films tristes… Et ces mêmes films tristes qui m’ont fait pleuré pendant plus d’une heure ne me font absolument aucuns effets quand je les regarde avec des gens parce que je deviens totalement insensible en présence de personne.

J’ai toujours essayé de me démener, pour tout le monde, mais je pense que la seule raison pour laquelle je me suis autant donné dans cette famille, cassée depuis le début de toute façon, c’est parce que je ne voulais pas me retrouver seule, alors que l’horrible vérité est que j’ai toujours été seule… Ou à peu près, ma mère a toujours été là pour moi, et au plus je grandis, au plus elle me parle, elle sait que c’est mon rôle dans la famille.. D’essayer de tout réparer..

Mais je pense qu’il est temps que je commence à vivre pour moi. Les autres, c’est fini, j’ai assez donné. Il faut que je garde la tête haute, et que je me trace un chemin afin de partir et devenir la personne que je veux être, la personne que j’avais en tête lorsque j’ai ouvert ce journal.

Si j’y arrive, ma récompense ultime sera à la hauteur de mes efforts.
Let’s do it

]]>
2017-11-10T20:44:14+01:00
http://asjourney.journalintime.com/Le-retour Le retour Et voilà, j'ai 20 ans. Mon anniversaire est passé, je suis revenue de mon séjour en Angleterre plus que sympathique, mes vacances se finissent ce soir et je reprends le travail demain. Durant mes journées d'absences, j'ai pu étudier mes objectifs et me reprendre en mains. Il y a eu pas mal de laisser aller; Tant niveau nourriture que niveau sport : je ne tenais plus du tout mes plannings. Je ne sais pas pourquoi, j'étais juste déprimée. Mais mon séjour entre copines en Angleterre m'a fait le plus grand bien. Il y a eu beaucoup de photos de prises, de discussions, et alors que je me Et voilà, j’ai 20 ans.
Mon anniversaire est passé, je suis revenue de mon séjour en Angleterre plus que sympathique, mes vacances se finissent ce soir et je reprends le travail demain.
Durant mes journées d’absences, j’ai pu étudier mes objectifs et me reprendre en mains. Il y a eu pas mal de laisser aller; Tant niveau nourriture que niveau sport : je ne tenais plus du tout mes plannings. Je ne sais pas pourquoi, j’étais juste déprimée. Mais mon séjour entre copines en Angleterre m’a fait le plus grand bien. Il y a eu beaucoup de photos de prises, de discussions, et alors que je me descendais, comme à chaque fois, elles n’hésitaient pas à me contre-dire et à me tenir tête. Dieu seul sait à quel point je hais les compliments encore plus que je ne me déteste, mais cette fois, au lieu de se taire quand je rigolais, ne voulant pas me répondre, elles partaient en leçon de moral.

Aujourd’hui, je ne m’accepte toujours pas bien entendu, mais ça m’a permis de me dire que je voulais vraiment me voir comme elles me voient, et que j’y arriverais en atteignant mes objectifs. Alors j’ai repris mon bullet journal un peu laissé de côté ces derniers temps, et je suis actuellement en train de planifier mes objectifs de fin d’année.

J’ai acheté le livre "Body Positive Power", il est écrit par une fille qui souffrait d’anorexie et autres troubles alimentaires et qui s’en ai sorti grâce au "Body Positif" (chaque fois que je pars en Angleterre, je reviens avec une bibliothèque dans la valise je vous jure). Il a l’air vraiment bien, mes amies étaient fières quand je suis passée à la caisse avec, je vais commencer la lecture ce soir.

Sinon, je me suis pesée ce matin, je voulais voir les dégâts, qui en fin de compte n’en sont pas vraiment.
Je pèse actuellement 110,5kg, ce qui fait que j’ai toujours 6 kg de moins depuis le tout début.

Mon premier objectif est donc d’atteindre 106,5kg d’ici le 30 novembre, pour atteindre les 10 kg perdus.

]]>
2017-11-05T20:51:33+01:00
http://asjourney.journalintime.com/Remise-en-question Remise en question Ces temps ci, tout ne s'est pas bien passé. Je me suis vachement remise en question. Est ce que les efforts que je fais payent vraiment ? Je ne vois pas ma perte de poids, je ne vois pas de résultats, et j'ai eu un petit moment de déprime en disant que ce que je faisais ne servait à rien. Puis, je suis allée chez le coiffeur, la coupe me va très bien, et m'irait encore mieux si j'avais un visage plus fin, ça m'a remotivé. C'est dingue quand même, le pouvoir des coiffeurs. J'ai également fait une coloration, très jolie, c'est un violet assez foncé. J'ai fêté mon anniversaire Ces temps ci, tout ne s’est pas bien passé. Je me suis vachement remise en question.
Est ce que les efforts que je fais payent vraiment ? Je ne vois pas ma perte de poids, je ne vois pas de résultats, et j’ai eu un petit moment de déprime en disant que ce que je faisais ne servait à rien.

Puis, je suis allée chez le coiffeur, la coupe me va très bien, et m’irait encore mieux si j’avais un visage plus fin, ça m’a remotivé. C’est dingue quand même, le pouvoir des coiffeurs. J’ai également fait une coloration, très jolie, c’est un violet assez foncé.

J’ai fêté mon anniversaire avec mes amis et avec ma famille (week end de folie !). J’ai croisé ma voisine dans le jardin pour le demander si elle avait des chaises (histoire que mes invités ne soient pas debout). Quand ma mère est allée les récupérer, elle lui a dit " A à maigris non ? Elle est très jolie comme ça !".
Ma motivation est donc montée en flèche.

Je me suis fixée de nouveaux objectifs.
Je pèse actuellement 109,6 kg, soit 1,2kg de moins que la semaine dernière et 7,9 kg de perdus au total !
Mon objectif et d’arriver 100 kg pour la fin d’année 2017.
Je vais me déconcentrer sur la nourriture et remettre en place mon planning de sport qui était plus qu’interrompu par mes soucis de voiture, formations etc…

Comme objectif final, je me suis dit que si j’arrivais à perdre le plus de poids possible en 2018, je me ferais un tatouage sur la cuisse pour Noel 2018, j’en ai toujours rêvé, mais je n’ai pas le corps pour !

Sinon, mon petit séjour en Angleterre avec les filles approche à grand pas, j’ai tellement hâte ! Nous partons le jour de mon anniversaire, je sens que mes 20 ans vont être déments !

]]>
2017-10-24T12:14:22+02:00
http://asjourney.journalintime.com/Les-choses-s-arrangent-enfin Les choses s'arrangent enfin ! Bon, je ne vais pas vous le cacher, cette semaine n'a pas été grandiose niveau objectif. Encore une fois, l'acquisition de ma nouvelle voiture a été retardée et pour cause, des imprévus. Nous allons à la banque demander le chèque de banque, on nous le refuse car il faut attendre un certain délai après encaissement d'un chèque. Donc je ne pouvais pas avoir mon chèque avant samedi prochain, donc pareil pour la voiture. Nous avons du supplier le directeur de la banque (heureusement que mes parents sont des clients exemplaires et sont donc dans les bonnes grâces du très joli Bon, je ne vais pas vous le cacher, cette semaine n’a pas été grandiose niveau objectif.
Encore une fois, l’acquisition de ma nouvelle voiture a été retardée et pour cause, des imprévus. Nous allons à la banque demander le chèque de banque, on nous le refuse car il faut attendre un certain délai après encaissement d’un chèque. Donc je ne pouvais pas avoir mon chèque avant samedi prochain, donc pareil pour la voiture. Nous avons du supplier le directeur de la banque (heureusement que mes parents sont des clients exemplaires et sont donc dans les bonnes grâces du très joli directeur d’agence).

Bref, tout ça pour dire que j’ai eu mon chèque aujourd’hui et donc ma voiture, youpi ! Après deux mois et demi de bataille le moment est enfin arrivé !
Bon, autant vous dire que j’attends de voir ce qu’elle donnera, si elle est fiable ou non, avant de trop me réjouir. Une fois m’a suffit. Mais je pense avoir eu mon lot de mal chance pour la décennie à venir.

Tout ça m’a contrarié. Mon rdv de lundi soir à la banque, le refus mardi soir, le nouveau rendez vous de mercredi pour supplier. Je me suis dit que c’était définitif, je n’allais jamais sortir de ce pétrin. Alors encore une fois, cette semaine je n’ai pas eu le temps de faire autant de sport que je ne le voulais (bien que mercredi après midi j’ai eu droit à une marche très longue et très intensive car le gars du garage avait oublié de me demander photocopie de permis et d’assurance, 4,1 km en 25 minutes pour lui donner à temps et lui permettre de retourner à la préfecture)

Et aujourd’hui, j’ai aidé la kinésithérapeute lors de parcours sensoriels pour les enfants alors c’était aussi du sport.
Niveau nourriture, ce n’était pas trop ça. J’étais assez déprimée que rien n’avance encore une fois. Et je ne sais pas, j’ai juste un coup de mou. Je n’étais pas aussi enjouée que d’habitude.
Je pensais ne pas me peser, histoire d’éviter toute frustration, mais d’un autre côté, je sais que l’appel de balance sera plus fort que tout. Alors allons affronter les démons !

]]>
2017-10-12T22:31:08+02:00
http://asjourney.journalintime.com/Bilan-5 #Bilan 5 Quelle surprise j'ai eu ce matin en montant sur ma balance ! Après avoir passé une semaine sans trop faire de sport (je passais mes soirées à visiter des garages, à la recherche de ma future voiture), je ne m'attendais pas à un résultat de fou. Surtout que j'ai craqué un soir de la semaine ; nous avons fait une "soirée fromage", dieu seul sait à quel point c'est mon pêché mignon, mais à quel point c'est gras également.. J'ai essayé de me contrôler, mais ça a été un échec. Enfin bref, je me suis pesée ce matin. Résultat : 110,8 kg ! Premièrement: j'ai donc perdu Quelle surprise j’ai eu ce matin en montant sur ma balance !

Après avoir passé une semaine sans trop faire de sport (je passais mes soirées à visiter des garages, à la recherche de ma future voiture), je ne m’attendais pas à un résultat de fou. Surtout que j’ai craqué un soir de la semaine ; nous avons fait une "soirée fromage", dieu seul sait à quel point c’est mon pêché mignon, mais à quel point c’est gras également.. J’ai essayé de me contrôler, mais ça a été un échec.

Enfin bref, je me suis pesée ce matin.
Résultat : 110,8 kg !
Premièrement : j’ai donc perdu 1kg cette semaine
Deuxièmement : J’AI ENFIN FRANCHI LE CAP DES 5KG PERDUS. J’ai officiellement perdu 5,7 kg.
Ça me motive beaucoup à continuer. À m’organiser dans les prochaines semaines pour faire le plus de sport possible.

Je suis fière de moi.

]]>
2017-10-06T21:04:39+02:00
http://asjourney.journalintime.com/C-est-re-parti C'est re-parti ! Je me suis levée de bonne humeur aujourd'hui : mon soucis de voiture va se régler dans la journée et je garde mon objectif en tête. Je ne travaillais que le matin aujourd'hui, comme j'ai travaillé des heures en trop, j'ai pris mon après midi pour les récupérer. Je suis donc rentrée et j'ai vu que le vendeur de voiture m'avait ENFIN déposé mon chèque de remboursement : hip hip hip, oura ! Après deux mois de batailles et de disputes cette affaire se clos enfin. Demain il reviendra chez moi afin de récupérer ma chère Gertrude (ma voiture). J'ai passé mon début d'après Je me suis levée de bonne humeur aujourd’hui : mon soucis de voiture va se régler dans la journée et je garde mon objectif en tête.

Je ne travaillais que le matin aujourd’hui, comme j’ai travaillé des heures en trop, j’ai pris mon après midi pour les récupérer.

Je suis donc rentrée et j’ai vu que le vendeur de voiture m’avait ENFIN déposé mon chèque de remboursement : hip hip hip, oura ! Après deux mois de batailles et de disputes cette affaire se clos enfin. Demain il reviendra chez moi afin de récupérer ma chère Gertrude (ma voiture).

J’ai passé mon début d’après midi à regarder les offres de voitures. J’en ai sélectionné quelques une, il ne manque plus qu’à aller les voir !
Je pense qu’après le travail j’irais voir une Ford Fiesta qui me plaît bien.

Niveau objectif, j’ai à peu près réussi à me limiter sur l’alimentation, et j’ai fait un peu moins d’une heure de sport alors je suis assez contente.
Je ne sais pas si c’est toutes ces bonnes nouvelles qui m’ont rendue heureuse mais j’ai eu envie de prendre soin de moi. Alors après ma douche, je me suis fait des soins visages. Ça ne m’était plus arrivé depuis longtemps. Bien sûr que je fais les soins de base (démaquillage, crème hydratante) je suis maquilleuse professionnelle à la base quand même, mais je ne m’aimais pas assez pour faire tout ce qui est masque, gommage, et comme j’ai une assez jolie peau de base, je me confortais en me disant que je n’en avais pas besoin (ce qui est un énorme mensonge).
Ça m’a fait énormément de bien de prendre soin de moi. Bien sûr, j’ai utilisé les produits de ma mère et de ma soeur, j’ai arrêté d’en acheter il y a bien longtemps ! Mais en ce moment même je suis en train de me faire une liste "Skin Care Routine" afin de m’acheter mes propres produits, 100% adaptés à ma peau. Je pense que je commence à m’accepter, et ma perte de poids y est à 100% pour quelque chose ! Chaque fois que je descends de la balance avec même quelques grammes en moins, je me trouve un peu mieux que je ne l’étais.

J’espère que ça continuera comme ça.

]]>
2017-10-02T20:36:34+02:00
http://asjourney.journalintime.com/Bilan-4 Bilan #4 Cette semaine n'a pas été comme je l'aurais voulu niveau objectif. J'avais prévu de faire du sport mais j'en ai été empêchée toute la semaine (je devais conduire ma soeur ici et là, on faisait venir des auto-entrepeneurs pour les travaux que l'on veut faire..). Je me suis pesée sans grande conviction, en sachant que comme les rendez-vous finissaient tard on mangeait des conneries sur le pouce, pas top top quoi. Résultat : 111,8 kg, soit 400 grammes de moins. Ce qui me réjouis dans ce résultat c'est que je ne suis plus qu'à 300 grammes des 5kg perdus ! Nous n'avons plus Cette semaine n’a pas été comme je l’aurais voulu niveau objectif. J’avais prévu de faire du sport mais j’en ai été empêchée toute la semaine (je devais conduire ma soeur ici et là, on faisait venir des auto-entrepeneurs pour les travaux que l’on veut faire..).

Je me suis pesée sans grande conviction, en sachant que comme les rendez-vous finissaient tard on mangeait des conneries sur le pouce, pas top top quoi.

Résultat : 111,8 kg, soit 400 grammes de moins.

Ce qui me réjouis dans ce résultat c’est que je ne suis plus qu’à 300 grammes des 5kg perdus !

Nous n’avons plus rien de prévu la semaine prochaine, du moins je ne pense pas. Quoi qu’il en soit, je ferais du sport dés que je peux.
Demain par exemple, je ne travaille pas l’après midi car j’ai travaillé des heures en trop, je dois donc les récupérer. Puisque j’ai une demie journée de libre j’en profiterais pour faire une bonne grosse séance.

Je me rends compte que si niveau alimentation ce n’est pas encore ça, c’est parce que je n’ai absolument aucune idée quant à quoi cuisiner. Alors hier soir, j’ai fait un menu pour la semaine. Je pense que ça va beaucoup aider.

Mon objectif est donc de tout reprendre intensivement et de descendre sous les 111,5kgs pour la semaine prochaine !

Sinon, niveau personnel, mon histoire de voiture est peut-être réglée !
Nous sommes allées au garage où je l’ai acheté hier, il n’y avait personne, comme d’habitude. Nous avons appelé le gérant qui comme d’habitude, ne répondait pas. On l’a appelé d’un autre numéro, qu’il ne connaissait pas, il a tout de suite décroché en nous prenant pour des clients !
Après nous être bien énervé contre lui et l’avoir menacé d’aller porter plainte si l’on avait pas de chèque dans la journée, il a paniqué et nous a dit que l’on aurait notre chèque ce dimanche.
Nous avons donc rendez vous cet après midi. J’espère que tout se passera bien.
Et ensuite la semaine prochaine, je pourrais repartir à la recherche d’une nouvelle voiture.
J’ai hâte, même si j’ai peur de retombée sur un véhicule pas fiable ...

]]>
2017-10-01T12:01:08+02:00
http://asjourney.journalintime.com/Rigolade Rigolade Cela fait quelques temps que je n'avais pas rigolé comme je l'ai fait aujourd'hui. Je rigole beaucoup, oui, mais ce n'est pas aussi sincère. Cet après midi, j'ai eu une espèce de "formation" avec d'autres personnes de mon groupe de service civique pour perfectionner notre communication et notre gestuelle. Cela s'est passé sous forme de jeux. Je ne sais pas si vous regardez "vendredi tout est permis", mais 80% des jeux que nous avons fait étaient tiré de là. J'étais heureuse quand j'ai vu A, je ne savais pas qu'il serait dans mon groupe, et honnêtement, j'étais avec les Cela fait quelques temps que je n’avais pas rigolé comme je l’ai fait aujourd’hui. Je rigole beaucoup, oui, mais ce n’est pas aussi sincère.

Cet après midi, j’ai eu une espèce de "formation" avec d’autres personnes de mon groupe de service civique pour perfectionner notre communication et notre gestuelle. Cela s’est passé sous forme de jeux.
Je ne sais pas si vous regardez "vendredi tout est permis", mais 80% des jeux que nous avons fait étaient tiré de là.
J’étais heureuse quand j’ai vu A, je ne savais pas qu’il serait dans mon groupe, et honnêtement, j’étais avec les personnes que j’appréciais le plus et avec qui l’on rigole assez alors je savais que l’après midi allait être cool.

Nous avons fait beaucoup de choses, comme dessiner les yeux bandés guidé par une personne, "présenter un journal" en lisant un script à trous que l’on devait compléter, faire une pub d’un produit ... C’était vraiment drôle, surtout la présentation du journal, et vraiment, le miens était tordant. Je ne savais absolument pas où ça allait me mener mais j’ai décidé de le faire sur le thème d’Halloween alors j’ai joué sur le morbide et ça sortait des phrases assez douteuses ce qui a déclenché un fou rire général (et qui m’a compliqué la tâche, j’étais pliée en deux et je devais finir ma présentation.)

Cela faisait bien longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi à l’aise en public, et pour être honnête cet après midi m’a fait beaucoup de bien.

La seule chose qui me déstabilisait était le regard de A…

]]>
2017-09-29T22:48:43+02:00
http://asjourney.journalintime.com/3jun-Je-ne-veux-pas-redevenir-celle-que-j-etais Je ne veux pas redevenir celle que j'étais. Hier, après avoir posté mon écrit, je me sentais encore plus mal. Comme si écrire ces horreurs les rendait encore plus vrai. Mon regard s'est jeté sur une paire de ciseaux. Je l'ai pris, et j'ai commencé à couper légèrement à côté de mes cicatrices précédentes. Pas profondément, pas de quoi mettre ma vie en danger. Je voulais juste que l'immense douleur que je ressentais sorte. Pour ne rien vous cacher, cela m'a fait énormément de bien, c'était comme avant. Mais ce matin, en me réveillant, je me suis sentie mal. J'étais dégoûtée de ce que j'avais fait. Tous mes Hier, après avoir posté mon écrit, je me sentais encore plus mal. Comme si écrire ces horreurs les rendait encore plus vrai.

Mon regard s’est jeté sur une paire de ciseaux. Je l’ai pris, et j’ai commencé à couper légèrement à côté de mes cicatrices précédentes. Pas profondément, pas de quoi mettre ma vie en danger. Je voulais juste que l’immense douleur que je ressentais sorte. Pour ne rien vous cacher, cela m’a fait énormément de bien, c’était comme avant.

Mais ce matin, en me réveillant, je me suis sentie mal. J’étais dégoûtée de ce que j’avais fait. Tous mes progrès n’avaient donc servis à rien : me voilà 6 ans plus tard, au même point. Je n’ai même pas su me regarder dans la glace. Ce que j’y apercevais me rendait en colère. C’est comme si une voix me murmurait : "mais quel échec tu es, pauvre fille."

Alors je me suis dit que c’était fini, j’ai eu la confirmation que je ne voulais plus être celle que j’étais, et ma perte de poids va fortement y contribuer. Pour me redonner du baume au coeur, j’ai contacté une coloriste très douée pour lui confier ma chevelure.

Mon prochain objectif étant de perdre 10 kg en deux mois (soit pour le 21 octobre, ma fête annuelle d’Halloween étant le 28 octobre), et ma récompense étant me couper les cheveux assez cours (pour les fans de Sense 8, la même coupe que Riley), et faire un relooking couleur, je me suis lancée.
Elle m’a dit qu’elle aimait les couleurs assez funky et que le violet serait la couleur qui m’irait le mieux : let’s do it !

J’ai donné mon accord, après tout je fais tout ça pour démarrer une nouvelle vie. Et nous sommes en train de programmer un rendez vous. J’aimerais tellement surprendre mes amis. Je ne les vois pas souvent, à cause de nos emplois du temps différents. Alors j’ai tellement envie d’ouvrir cette porte et de les surprendre avec une -presque- nouvelle moi, c’est ma motivation ultime. Je veux qu’ils soient fiers de moi.

De discuter avec cette fille a fait renaître la flamme en moi. Je me suis sentie joyeuse, j’avais envie de me donner les moyens de perdre ces 5 fichus kilos qu’il me reste à perdre pour ce mois ci, et même pourquoi pas d’intensifier mon programme pour me permettre de perdre un peu plus. Avec de la volonté, je sais que je peux y arriver.

Dans un tout petit peu plus d’un mois, j’aurais 20 ans, et pour cette occasion, je veux enfin commencer à vivre.

]]>
2017-09-25T20:58:07+02:00
http://asjourney.journalintime.com/Mental-Break-Down Mental Break Down Je pensais que je passerais une excellent journée, mais j'avais tord. Pourtant, tout commençait parfaitement bien. Mon frère est venu manger à midi pour nous dire bonjour. Nous étions tous de très bonne humeur car ma soeur a eu les résultats de son IRM. Ils ont montré qu'elle répondait très bien au traitement et que ses lésions au cerveau ont régressé, ce qui fait d'elle un miracle médical. En fin d'après midi, nous avions prévu d'aller voir Ça, fan inconditionnelle de Stephen King, je saute d'impatience depuis dés mois, depuis l'annonce du film. J'étais de très bonne Je pensais que je passerais une excellent journée, mais j’avais tord.
Pourtant, tout commençait parfaitement bien. Mon frère est venu manger à midi pour nous dire bonjour. Nous étions tous de très bonne humeur car ma soeur a eu les résultats de son IRM. Ils ont montré qu’elle répondait très bien au traitement et que ses lésions au cerveau ont régressé, ce qui fait d’elle un miracle médical.
En fin d’après midi, nous avions prévu d’aller voir Ça, fan inconditionnelle de Stephen King, je saute d’impatience depuis dés mois, depuis l’annonce du film.

J’étais de très bonne humeur, et j’étais fière de mon parcours, de mon régime tenu jusqu’ici, c’est la première fois permis toutes mes tentatives que je tiens aussi longtemps et que je perds autant de poids. Alors, j’ai décidé de bien prendre mon temps et de me faire un maquillage du tonnerre. Je me suis coiffée et mes cheveux tombaient bien aujourd’hui, la couleur rousse ressortait beaucoup, je ne sais pas si c’est dû à mon nouveau shampooing pour cheveux colorés mais si c’est ça, je vais retenir le nom.
Je me suis regardée dans la glace et pour la première fois depuis toujours je me suis trouvée jolie. Pas potable, ou presque jolie, mais jolie à 100%. Alors je suis montée dans ma chambre et j’ai cherché une belle tenue. Je m’enterre toujours dans les mêmes robes, je voulais me sentir bien aujourd’hui. J’ai retrouvé une petite jupe crayon que j’avais acheté il y a peut-être 2 ans, mais que je n’ai jamais osé mettre parce que qui dit jupe crayon, dit jupe moulante. Mais aujourd’hui, je me sentais assez belle pour l’essayer. Elle tombait très bien, et encore une fois, pour la première fois depuis toujours, je me trouvais jolie. Alors j’ai gardé la jupe, j’ai enfilée un jolie haut noir avec des empiècements en dentelle, une paire de collant et des bottes à talons. Je me suis regardée dans la glace, et j’ai souris. Ma famille était surprise de me voir habillée comme ça, mais ils m’ont fait pleins de compliments. Ma mère m’a dit que je devrais m’habiller comme ça plus souvent.
Mais le petit nuage sur lequel je me trouvais a été de courte durée.

À peine sortie de la voiture sur le parking du cinéma, le manque de confiance en moi a repris le dessus, j’avais l’impression d’être dévisagée. Mais pourquoi je me suis habillée comme ça non de Dieu ! Je n’arrêtais pas de me le demander, et j’avais raison. Mes parents et ma soeur marchaient tranquillement, moi j’étais stressée qu’on loupe la séance, j’étais un peu devant eux. Au plus on approchait du cinéma, au plus on croisait de personnes, et au plus je voyais que les gens me regardaient. Pas forcément que des jeunes, non, il y avait beaucoup d’adultes, beaucoup de personnes âgées. Ma tenue n’avait pourtant rien d’indécent, on ne voyait aucun millimètre de ma peau, alors pourquoi est ce qu’ils se sentait obligés de me fixer comme ça ? J’ai gardé la tête haute, les yeux rivés droits devant moi, comme à chaque fois, je fais semblant d’être un mur, je fais semblant de ne pas les voir, je fais semblant que cela ne m’atteint pas.

" Oh putain regarde la grosse là". Ça y est. Une bande de gars était adossé au mur à l’entrée du cinéma. La tête toujours droite, je me préparais mentalement au fait que j’allais passé devant eux dans quelques instants. " Mais pourquoi elle s’habille comme ça putain ça devrait être puni par la loi, elle a déjà un assez gros cul, on le voit à des kilomètres, pas besoin de le mouler" Du coin de l’oeil, j’essayais de les observer. Ils devaient avoir la vingtaine, et ils étaient beaux. C’est ça le pire, je ne peux pas leur en vouloir. Ils ressemblaient aux acteurs des comédies romantiques pour ado, vous savez, les beaux gosses du lycée qui, contre toute attente, tombent amoureux de la paumée de service ? Ces beaux gosses devant lesquels on bave toutes ? Et bien ils étaient leurs portrait craché, sauf que dans la vraie vie, les beaux gosses rabaissent les paumées de service, et aucun miracle ne se passe. "Et regarde ces jambes mecs, on dirait qu’elle déclenche un tremblement de terre à chaque fois qu’elle pose le pied à terre."

Je me suis dépêchée de rentrer dans le cinéma, si j’entendais une phrase de plus j’allais exploser. Le pire est que je sais que mes parents, que ma soeur ont entendu ce qu’ils disaient sur moi et c’est encore plus humiliant.
Honnêtement, je n’ai pas profité du film. Il avait l’air excellent, mais je n’avais qu’une envie : rentrer à la maison et m’enfermer dans ma chambre.

Ces gars là sont la raison pour laquelle les hommes me font peur. Je ne peux pas m’imaginer en couple ou proche d’un garçon. Tous les garçons que j’ai rencontré au long de ma vie ont tenus ces paroles envers moi, et j’en suis vraiment fatiguée.

J’ai beaucoup hésité avant d’écrire cette page. Après tout, ça ne m’aidera pas. Et dans ces moments là, je repense aux mots que l’on m’a tant répété au collège "tu es une honte pour tout le monde ! Tu fais souffrir ta famille rien qu’en restant en vie. Pourquoi est ce que tu n’en fini pas une bonne fois pour toute ?"

En ce moment, je fixe mes cicatrices de ma première et dernière tentative de suicide, qui sont maintenant recouvertes d’un tatouage. Peut-être qu’en fin de compte, le monde se porterait mieux si j’avais eu le courage de continuer ce jour là ? Peut-être que mes parents en ont réellement marre d’entendre ce genre de remarques envers leur fille chaque fois qu’ils sortent ? Et puis avec toutes mes peurs et mes paranoïas, je n’irais jamais très loin non plus…

Je ne sais pas, je ne sais plus… Une chose est sûre, aujourd’hui était la première fois depuis toujours que je me trouvais jolie, mais c’était aussi la dernière.

]]>
2017-09-24T22:21:00+02:00
http://asjourney.journalintime.com/Bilan-3 Bilan #3 Je n'ai pas atteint mon premier objectif. Je m'en doutais. Cette semaine a été très loin d'être bien. Mentalement, mes tracas et soucis (surtout concernant ma voiture) ont pris le dessus. Alors je n'ai pas trop tenu mon programme de sport de la semaine. Niveau alimentaire, ça n'a pas été la catastrophe non plus, à part quelques repas un peu trop lourds à mon goût le soir, que j'aurais pu éviter. Verdict de cette semaine : 112,2 kg, soit 600 grammes de perdus cette semaine. Alors non, je suis pas arrivée à 111,5kg, complétant mon objectif qui était de perdre 5 kg en 1 mois, Je n’ai pas atteint mon premier objectif.

Je m’en doutais. Cette semaine a été très loin d’être bien. Mentalement, mes tracas et soucis (surtout concernant ma voiture) ont pris le dessus. Alors je n’ai pas trop tenu mon programme de sport de la semaine. Niveau alimentaire, ça n’a pas été la catastrophe non plus, à part quelques repas un peu trop lourds à mon goût le soir, que j’aurais pu éviter.

Verdict de cette semaine : 112,2 kg, soit 600 grammes de perdus cette semaine.
Alors non, je suis pas arrivée à 111,5kg, complétant mon objectif qui était de perdre 5 kg en 1 mois, mais je m’en suis rapprochée, et ça m’a carrément re-motivé pour atteindre mon deuxième objectif qui était de perdre 10 kg pour mon anniversaire ( donc d’ici le 28 octobre, jour de ma fête annuelle d’Halloween)

Je sais que je ne me suis pas donnée à fond ce premier mois, ça a été un mois de "mise en place" : je me suis surtout concentrée sur ma boulimie et le contrôle de mes crises, et la mise en place d’activité physique.
Maintenant que cela est acquis je vais me concentrer d’avantage sur la qualité de mes repas et l’intensité de l’activité physique. J’étais prêt du but pour cet objectif, et je sais que j’aurais pu l’atteindre si j’avais passé une bonne semaine. Mais avec des "si" on refait le monde pas vrai ?

Alors c’est à moi de tout donner, de m’accrocher, afin d’être fière de moi.

Ce n’est que le début d’une longue aventure.

]]>
2017-09-23T23:19:53+02:00
http://asjourney.journalintime.com/Le-bonheur Le bonheur. Aujourd'hui, je me suis rendue compte que j'aimais beaucoup mon travail. Je pense que je vais vraiment être triste lorsque je finirais ma mission, fin février. Durant la matinée, j'ai passé beaucoup de temps avec deux enfants en particulier, ils avaient fini leurs activité et comme il faisait assez beau on les a mis dehors, alors je suis sortie les surveiller et jouer avec pendant que ma collègue continuait avec les autres enfants. Le petit Gabriel ne me lâchait pas. Il prend mes mains, les rassemble, et se balance. Je ne comprenais pas pourquoi il faisait ça, étant donné qu'ils Aujourd’hui, je me suis rendue compte que j’aimais beaucoup mon travail. Je pense que je vais vraiment être triste lorsque je finirais ma mission, fin février.

Durant la matinée, j’ai passé beaucoup de temps avec deux enfants en particulier, ils avaient fini leurs activité et comme il faisait assez beau on les a mis dehors, alors je suis sortie les surveiller et jouer avec pendant que ma collègue continuait avec les autres enfants.

Le petit Gabriel ne me lâchait pas. Il prend mes mains, les rassemble, et se balance. Je ne comprenais pas pourquoi il faisait ça, étant donné qu’ils ne communiquent pas, c’est un peu dur de les comprendre au début, mais l’on m’a dit que c’est parce qu’il voulait faire "bateau sur l’eau" (la petite comptine, en se balançant).
Alors j’ai chanté la comptine, je nous balançais, et son sourire me réchauffait le coeur, j’étais tellement heureuse, tellement bien.
Il s’est ensuite arrêté, et a mis ses petites mains autour de mon cou, puis il a essayé de grimper. Il voulait venir sur mes genoux et continuer à faire "bateau sur l’eau". Alors c’est ce que j’ai fait.
Je mettais un oeil à Antoine, un autre petit garçon. Il est beaucoup plus jeune que Gabriel ( Gabriel va avoir 6 ans, même s’il fait très jeune, et Antoine va en avoir 4). Il ne communique pas non plus, et a toujours besoin d’être accompagné. C’est très dur de refuser de lui donner la main, mais je m’y fais. Il a pour habitude de "toquer" sur tout ce qui l’entoure : dés qu’il rentre dans une salle, il toque sur toute la surface de la porte d’entrée, pareil quand il sort. Quand il marche, il toque sur tous les éléments qui l’entourent (poteaux, fenêtres, même les extincteurs). J’ai compris que lorsque je disais "toc, toc,toc !" il comprenait que je l’imitais, et ça le fait rire. Alors pendant que je berçais Gabriel, je disais "toc,toc,toc !", chaque fois que le petit Antoine toquait sur le poteau à côté. Ça l’amusait tellement qu’il venait en courant vers nous, un sourire jusqu’aux oreilles, puis il repartait vers le poteau pour toquer de nouveau.

C’était la première fois qu’il courait tout seul.

Entre le petit Antoine qui se débrouillait seul, le petit Gabriel riant aux éclats et me faisant des câlins pendant que je chantais "bateau sur l’eau", le grand sourire d’Antoine, j’étais heureuse, et pour la première fois depuis très longtemps, le sourire que j’affichais était 100% vrai.

]]>
2017-09-22T23:08:25+02:00
http://asjourney.journalintime.com/Let-s-do-it Let's do it ! Ce début de semaine est assez mitigé, concernant mes objectifs. Mon premier objectif doit être atteint pour jeudi : avoir perdu 5 kg en un mois. Je ne sais pas si c'est parce que j'ai peur de l'échec ou que j'ai l'impression que je n'y arriverais jamais, mais j'ai du mal à me maitriser concernant la nourriture. Après, ça n'a rien de dramatique. Et puis je ne mange pas grand chose le midi, pour aller vite durant ma pause (il faut d'ailleurs que j'équilibre mes repas, et que je me prépare des plats la veille.). C'est juste que je rentre, je suis motivée, je fais une petite demie Ce début de semaine est assez mitigé, concernant mes objectifs.
Mon premier objectif doit être atteint pour jeudi : avoir perdu 5 kg en un mois. Je ne sais pas si c’est parce que j’ai peur de l’échec ou que j’ai l’impression que je n’y arriverais jamais, mais j’ai du mal à me maitriser concernant la nourriture. Après, ça n’a rien de dramatique. Et puis je ne mange pas grand chose le midi, pour aller vite durant ma pause (il faut d’ailleurs que j’équilibre mes repas, et que je me prépare des plats la veille.).
C’est juste que je rentre, je suis motivée, je fais une petite demie heure de sport, je me douche, et ensuite, je me fais facilement un petit morceau de pain.
Je préfère ce petit bout de pain à mes anciennes crises où je m’enfilais n’importe quoi, mais c’est toujours le bout de pain de trop !
Il faut que je travaille sur ce point. La nourriture reste encore un élément que je dois apprendre à gérer car c’est loin d’être parfait à 100%.

Mais voilà, cela va faire un mois que j’ai commencé ce régime. C’est la première fois que je tiens aussi longtemps. Et j’approche des 5kg perdus, ce qui est énorme. Je ne peux plus faire machine arrière, je suis lancée, j’ai hâte de voir mon évolution, j’ai hâte de ressentir ce changement.

]]>
2017-09-19T18:51:44+02:00
http://asjourney.journalintime.com/Bilan-2 Bilan #2 Cette semaine a été laborieuse. Autant sur le plan personnel que pour mon régime. Mais parlons de mon régime, c'est pour ça que j'ai créé ce journal en premier lieu. Je n'avais pas l'intention de me peser aujourd'hui, après mes écarts de la semaine, je ne me sentais pas de faire face à une nouvelle déception. Je suis allée mangée au restaurant jeudi soir avec mes amies, parce que L partait en Angleterre hier matin pour le semestre. C'était d'ailleurs quelque peu dur de lui dire au revoir, même si l'on se verra très bientôt. Ce soir là, j'étais assez fière, parce que je Cette semaine a été laborieuse. Autant sur le plan personnel que pour mon régime. Mais parlons de mon régime, c’est pour ça que j’ai créé ce journal en premier lieu.

Je n’avais pas l’intention de me peser aujourd’hui, après mes écarts de la semaine, je ne me sentais pas de faire face à une nouvelle déception.
Je suis allée mangée au restaurant jeudi soir avec mes amies, parce que L partait en Angleterre hier matin pour le semestre. C’était d’ailleurs quelque peu dur de lui dire au revoir, même si l’on se verra très bientôt.
Ce soir là, j’étais assez fière, parce que je n’ai pas flanché pour un gros burger ou une assiette avec des frites. J’ai pris une petite flammekuche toute simple, sans trop de garnitures. Pour le dessert pareil, je n’ai pas pris les grosses pâtisseries comme les brownies bien lourds, les fondants, ou même les grosses coupe de glace, j’ai pris une petite mousse au chocolat.

Le lendemain, mes parents sont allés chercher des pizzas ( ils en ont pris deux fois trop, donc vendredi soir et samedi midi : pizza). Sauf que là, je n’ai pas réussi à me rationner comme je l’aurais du. J’étais tellement mal que je me suis rabattue sur la nourriture.
Je me suis prise la tête avec le vendeur de voiture (pour changer), et cette histoire me contrarie tellement parce que j’ai perdu 4500 euros (+ tous les frais que j’ai eu sur la voiture, disons donc 5000), et que je ne peux rien faire dans le cas présent.
Alors après avoir raccroché, j’ai mangé, encore et encore. D’un côté, je suis fière de moi, parce qu’habituellement, lorsque je suis dans cet état, j’aurais fais des crises. Je serais allée au supermarché et j’aurais acheté toutes sortes de cochonneries que j’aurais engloutie toute l’après midi. Je me suis retenue, et j’ai craqué oui, mais c’était pendant le repas.

Finalement, en me réveillant ce matin, l’appel de la balance était très fort. Alors je me suis décidée à monter dessus. Après tout, j’aurais d’autres déceptions dans cette aventure.

Résultat : 112,8 kg. Je n’ai pas perdu de poids cette semaine, mais je n’en ai pas repris. Je suis au même poids que dimanche dernier. Je suis tellement soulagée, et ça me motive encore plus à continuer sur ma lancée. Fin de semaine prochaine, cela fera un mois que j’ai commencé mon régime, je m’étais fixée comme objectif de perdre 5 kg en 1 mois. J’ai donc 1,3 kg à perdre la semaine prochaine et je suis confiante car je sais que c’est possible.
A partir d’aujourd’hui, je vais recommencer à bien peser mes aliments, à contrôler les doses de matières grasses, à me limiter. Et je vais mettre au point un planning de sport pour la semaine prochaine.

Cet après midi, je vais chez C avec A. Ça va faire bizarre de ne pas y voir L, mais si l’on se voit, c’est pour réserver notre séjour à Canterbury, pendant les vacances de Toussaint. Je vais fêter mes 20 ans là bas, ça va être génial !

]]>
2017-09-17T11:48:51+02:00
http://asjourney.journalintime.com/Ma-plus-grande-peur Ma plus grande peur Aujourd'hui, j'ai été confronté à ma plus grande peur.. Celle de passer devant du monde, de parler, de faire une démonstration devant un groupe de personne. En effet, j'ai été formée au PSC1. Donc aujourd'hui, je n'ai pas travaillé dans ma structure mais j'ai passé la journée avec mes 10 autres camarades et un très gentil pompier. C'était sympa. Beaucoup de théorie. Et puis BAM, la pratique. J'essayais de me cacher au mieux, et j'avais presque réussis ! Mais voilà, en fin de journée, le gentil pompier a voulu faire une dernières "mise en situation" et cherchait quelqu'un. Aujourd’hui, j’ai été confronté à ma plus grande peur.. Celle de passer devant du monde, de parler, de faire une démonstration devant un groupe de personne.

En effet, j’ai été formée au PSC1. Donc aujourd’hui, je n’ai pas travaillé dans ma structure mais j’ai passé la journée avec mes 10 autres camarades et un très gentil pompier. C’était sympa. Beaucoup de théorie. Et puis BAM, la pratique. J’essayais de me cacher au mieux, et j’avais presque réussis ! Mais voilà, en fin de journée, le gentil pompier a voulu faire une dernières "mise en situation" et cherchait quelqu’un. C’est là que A a lancé " A.(moi) se cache !".
Qu’est ce que je disais sur lui ? Qu’il était craquant ? On oublie tout ! Je l’ai détesté. Déjà que lorsque l’on était par deux et que l’on s’entrainait aux gestes je ne me sentais pas bien alors là.. Seule… Devant toutes ces personnes. J’avais envie de pleurer.

Depuis mon plus jeune âge, on m’a appelé par tous les noms possibles et imaginables, on a fait des chansons sur moi, on m’a poussé au suicide. Autant vous dire que je sors de tout ça avec zéro estime de moi-même. Et puis, mon surpoids me complique la vie. Instinctivement je me dis "Ils vont se moquer de moi".
Bien sûr, puisque j’étais très discrète, le (pas-si-gentil-que-ça) pompier a fait une situation bien compliqué, où il me bloquait sans cesse. (bon, même si j’ai eu un massage gratuit pendant que je faisais le massage cardiaque au médecin, je ne voulais qu’une chose : qu’il me libère et m’envoie m’asseoir). Ça a duré 10 longues minutes, je n’en pouvais plus, puis il a fait un très long compte rendu sur moi (pas mauvais hein, mais du coup j’étais encore de nombreuses minutes seule au milieu face à tous), c’était de la torture.

Au déjeuner, nous avons tous mangé au restaurant municipale de la ville. J’étais juste à côté de A. et en face du pompier (autant vous dire que j’étais très mal à l’aise pendant tout le repas). Le pompier n’arrêtait pas de me poser des questions, sur mon parcours etc.. Quand je lui ai dit pour l’école de maquillage, il a trouvé ça hyper cool et m’a demandé si je pouvais faire le maquillage pour la partie "plaie et hémorragie" de l’après midi. J’ai bien sûr accepté.
Cela faisait tellement longtemps que je n’avais pas pratiqué. L’école et les enseignants avaient réussi à m’en dégoûter alors que je vivais pour ça.. Et j’ai re-découvert ce plaisir. Tout le monde s’étaient mis autour de moi pour regarder la plaie bien sanglante que je faisais sur l’avant bras d’une des filles du groupes. Et je me suis rendue compte que ça ne me gênait absolument pas d’être regardée pendant que je travaillais sur ça. J’ai même beaucoup aimé ça. C’était comme si le maquillage était un bouclier et me protégeait de toutes les pensées négatives que JE pouvais avoir. Ils admiraient mes gestes professionnels, ils me posaient pleins de questions, ils admiraient le fait que je puisse prendre une bouteille dans cette manette que le pompier m’avait donné, en sachant à quoi il servait, ils admiraient mon travail. Si je dois retenir une chose de cette journée, c’est que j’ai envie de me remettre au maquillage. C’était mon truc, et je sais que j’étais douée pour ça.
Il faudrait que je trouve le courage de revenir sur mon compte Instagram, et m’y remettre.
Ça sera mon travail pour la fin d’année.

]]>
2017-09-12T22:14:00+02:00
http://asjourney.journalintime.com/Debut-de-semaine Début de semaine Pour être honnête, j'avais la flemme d'aller travailler aujourd'hui. J'aurais bien aimé passer une journée de plus dans mon lit, sous les couettes, à regarder Freaks And Geeks. Malheureusement, je n'avais pas le choix. Alors je me suis levée avant que mon réveil ne sonne, parce que si j'attendais les quelques minutes qu'il me restait, je n'aurais pas pu me lever. Aujourd'hui était mon deuxième jour au sein de la structure et j'étais très angoissée : J'allais devoir enseigner aujourd'hui. Oh mon dieu mais comment on fait ? Je suis déjà incapable d'enseigner à des enfants Pour être honnête, j’avais la flemme d’aller travailler aujourd’hui. J’aurais bien aimé passer une journée de plus dans mon lit, sous les couettes, à regarder Freaks And Geeks.
Malheureusement, je n’avais pas le choix. Alors je me suis levée avant que mon réveil ne sonne, parce que si j’attendais les quelques minutes qu’il me restait, je n’aurais pas pu me lever.
Aujourd’hui était mon deuxième jour au sein de la structure et j’étais très angoissée : J’allais devoir enseigner aujourd’hui. Oh mon dieu mais comment on fait ? Je suis déjà incapable d’enseigner à des enfants ordinaires, alors à des enfants porteurs d’handicap, n’en parlons pas !

Et bien ma journée s’est merveilleusement bien passée. L’enseignante est avec moi, elle me guide. Elle s’occuper des 4 plus petits et je prends les 2 plus grands (Dieu merci ils savent communiquer, ça m’enlève une épine du pied. Par contre, pour les 4 autres c’est une autre histoire).
Alors je suis allée avec les grand, et l’on a rempli le tableau des prénoms, afin de voir s’ils savent lire les différentes écritures (majuscule, attaché, script), reconnaître les lettres. Je ne savais pas comment m’y prendre, j’ai fait ce qu’il me semblait bien, J’essayais d’expliquer au mieux. Et D, l’enseignante, m’a dit
" C’est parfait, je n’ai rien à redire. Tu expliques très bien." J’étais fière de moi.

Après ma pause, les enfants étaient à la sieste et D prenait sa pause. J’étais donc seule dans la salle de classe à préparer les activités de l’après midi. Qu’est ce que je me sentais bien assis sur cette chaise miniature destinée aux 3-7 ans, a découpé mes formes au dessus de cette table définitivement trop basse.
Le temps est passé tellement vite. Je me sens bien là bas.

Je suis tellement dégoûtée d’être en formation demain, parce que du coup, je n’irais pas travailler là bas de la journée.

Mais d’un autre côté, je vais passer la journée avec A. On pose les "pour" et "contre" comme on peut..

]]>
2017-09-11T20:09:48+02:00