Le voyage de A

Confinement

Dans mon dernier écrit, j’expliquais que j’étais "au front", travaillant dans un EHPAD. Et bien guess what ? CORONAVIRUS GOT ME.

C’était à s’en douter. Beaucoup de choses se sont passées. Tout d’abord, l’effet "confinement" a eu raison de mes proches, qui se sont mis à paniquer que je continue de travailler et résultat : j’ai fini à la rue. Mardi dernier, je suis donc arrivée au travail avec ma valise.
Heureusement, j’ai d’excellentes amies, et grâce à l’une d’elle, j’ai eu un appartement à prêter le temps du confinement, ce qui me laisse du temps pour me trouver un chez moi.

Mais voilà, je n’étais plus chez moi mais beaucoup plus loin de mon lieu de travail et en plus de cela, je n’avais du coup plus la voiture de ma mère pour faire mes allers/retours. Me voilà donc à passer au total 2h par jour dans les transports en commun, et chaque soirée de libre, à les passer dans les supermarchés, ceux ci ayant des horaires modifiés pendant la période de confinement qui ne sont pas du tout adaptés aux personnes qui travaillent, je ne pouvais pas faire mes courses en une seule fois.
Exposition : x10000 . Résultat : Diagnostiqué covid19 depuis ce lundi.

Comme si tout cela ne suffisait pas, la panique se mêle à tout ça. Peut-être parce que jusque là, même après la violente dispute avec mes proches, je n’ai pas arrêté une minute et fonctionnait sur les nerfs. Maintenant que je suis confinée, il y a bien sûr une certaine crainte liée au virus, mais il y a aussi la réalisation de tout ce qui s’est passé, le stress de me trouver un logement, mais aussi la solitude. S’il m’arrivait quelque chose, personne ne le saurait avant un long, très long moment. Résultat, alors que je regardais un film Netflix, une grosse crise de tachycardie m’a prise, j’avais l’impression d’être en arrêt cardiaque. Mon diagnostique, plus mon angoisse m’ont poussé à appeler le SAMU. Au fur et à mesure de mon entretien avec le médecin, je sentais mon pouls redescendre. Je lui ai confié que cela m’était arrivé une fois, le jour de mon anniversaire début novembre dernier, dans une situation similaire : j’étais au cinéma avec mon père quand une crise de tachycardie m’a prise. Pouls et tension au maximum, mais tous les examens sont revenus parfaits. On m’a donc dit sur le coup que cela pouvait être une crise d’angoisse, ce à quoi j’ai répondu qu’aussi nerveuse je suis, je n’en ai jamais fait. Le médecin au téléphone a également soutenu cette hypothèse.

Vous qui vous êtes perdus sur ce journal, si jamais il y en a, avez-vous des crises d’angoisse ? Comment celles-ci se manifestent elles ?