Le voyage de A

Is This Goodbye ?

Cher Journal,

En écrivant mon poste précédent, je me suis retrouvée à souffrir un peu plus à chaque phrase. Je me hais. Je me hais d’être sans aucun doute la cause de la disparition d’Al. Il n’y a pas d’autres explications, le soucis doit venir de moi. Et j’ai détruis la seule chose dont j’ai toujours rêvé et la seule chose de bien qui m’arrivait sur le plan relationnel.

Cette peine et ce sentiment de haine envers moi-même est bien trop importante pour être mise de côté. J’ai toujours réussi à faire taire mes émotions et à afficher mon plus beau sourire et ma plus belle joie de vivre face à tout le monde.. Mais pas là, c’est bien trop important pour être ignoré. Je fais de mon mieux mais chaque jour, je reçois des réflexions inquiètes de ma mère. Je souffre jour et nuit et à part disparaître il n’y a aucune autre solution.

Et au plus j’y pense, au plus cela paraît être la meilleure solution. Pour moi, mais également pour le monde. Je ne veux plus vivre dans un monde où chaque personne auxquelles je m’attache m’abandonnent et disparaissent du jour au lendemain. Et s’ils le font, c’est qu’il doit sans doute y avoir une raison, quelque chose qui cloche chez moi. Ou tout simplement que je vaux pas le coup et qu’ils s’en rendent tous compte.

So is this goodbye ? Probably.

Dans le doute, au revoir fidèle ami.