Le voyage de A

Le retour d'Al

Très cher journal,

Je suis complètement perdue. Devine qui a fait son retour après ma rupture ? Oui, bon, c’est annoncé dans le titre, le suspens n’est pas à son comble.

Al. Al m’a envoyé plusieurs textos et j’ai décidé d’accepter de le rencontrer, à conditions que l’on discute tous les deux sur ce qui s’est passé et savoir pourquoi il a disparu.
Hier soir après le travail je suis passée chez lui et puisque ses colocataires étaient là, on avait convenu que l’on discuterait dans la voiture. Il est arrivé très enthousiaste, m’a prise dans ses bras immédiatement, s’est écrié que je lui avais beaucoup manqué avant de me demander l’autorisation de me reprendre dans ses bras.

Nous avons donc discuté, il m’a confié que lorsque l’on s’est rencontré il était dans une très mauvaise période de sa vie et essayait de s’en sortir, d’où le fait que je n’avais pas de ses nouvelles. Je lui ai donc reproché son manque de communication et le fait qu’il aurait dû me le dire plutôt que de disparaître du jour au lendemain.

Une chose bizarre est que je ne me sentais pas si à l’aise que ça avec lui. Je pense que je n’ai pas oublié T, et que ça prendra du temps. Mais d’un autre côté j’ai envie de profiter de la présence de quelqu’un d’autre et de me sentir aimée et désirée.

Une petite chose qui me met un peu mal à l’aise par contre, c’est sa manière à toujours amener le sexe. Chaque fois que l’on se voyait on commençait par avoir des discussions pour se découvrir l’un et l’autre, ou regarder des films, et au beau milieu il va me claquer "Je suis désolé de te le dire comme ça, mais les fellations que tu m’as faites sont les meilleures que j’ai jamais eues et j’y pense souvent" ou bien un "Je m’excuse de tout mon coeur mais j’ai une érection". Et une fois que le sujet est lancé, il insiste et continue de pousser. Disons que c’est un peu un turn off pour moi. Et c’est exactement ce qui s’est passé hier. Avant d’accepter notre rencontre, je lui ai bien dis que je venais dans le but de discuter et qu’il était hors de question que l’on couche ensemble. Mais la fin de la conversation a rapidement pris cette tournure.

Il m’a proposé d’aller sur les sièges arrières, me disant qu’il n’était pas confortable, naïve, j’ai accepté. Il n’a pas perdu de temps avant de me sauter dessus, passer ses mains sous mon T-shirt. Je lui ai dis que ça n’irait pas plus loin que ça, il m’a dit "je sais contrôler mes pulsions".
Finalement mon T-Shirt a été enlevée et il commençait a se diriger vers la partie plus basse de mon corps. Je l’ai stoppé, lui disant que non je n’en avais pas envie, il m’a regardé en me sortant un de ses fameux " Je suis vraiment désolée A.. J’ai une érection." Encore une fois, c’était fini pour moi. Mais il s’en foutait et m’a embrassé de nouveau en redirigeant ses mains plus bas. Encore une fois je l’ai arrêté, et pendant qu’il réessayer une troisième fois il m’a sorti un "Je t’aime" de nul part.

Sur le coup ça m’a surpris et je me suis un peu braquée en disant que j’espérais qu’il ne me le dise pas simplement pour que je cède. Il m’a répondu que ça le blessait que je pense ça et je me suis excusée en disant que je ne pouvais pas lui répondre sur ça maintenant.

Je suis un peu perdue sur ma relation avec lui. Est-ce que je l’idéalisais beaucoup parce que c’est le premier garçon avec qui je suis sortie ? Est ce que toutes ses allusions au sexe aussi cash et aussi fréquentes sont normales ? C’est vrai qu’avec T, je n’avais pas ce problème et si envie il y avait, on passait tout simplement à l’acte, on le faisait comprendre à l’autre en étant plus tactile, en faisant monter la température. Je doute que quelqu’un puisse lire ce journal, mais si jamais quelqu’un s’est perdu sur sa route et pourrais m’apporter quelconque conseil, je suis preneuse !

Il m’a invité à passer la nuit chez lui ce vendredi. Je sais très bien ce qui va passer bien sûr. Mais j’ai accepté. Je pense que ce sera la dernière chance, et si je me sens toujours aussi gênée et mal à l’aise en sa présence, je pense que c’est la nuit qui confirmera que j’ai tourné cette page, qu’il faut que je tourne la page T, et que je me concentre sur un tout nouveau chapitre.